Soeur Fegrine nous quitte

Avant de partir elle fait un bilan de son action au centre AFFD  . Nous la remercions très chaleureusement et nous espérons que ses nouvelles fonctions lui permettent de communiquer autant d’enthousiasme et d’amour qu’elle a su le faire au sein de notre association.  

RAPPORT DES ACTIVITES AU PRES DES FILLES AFFD

 ANTSIRABE

BUT ET OBJECTIFS

  • Essayer d’atteindre l’objectif de Dieu en créant tout homme : créer à son image, avoir sa dignité et son honneur, accéder à sa Vie et à son bonheur.
  • Ouverture du cœur à soi-même, aux autres et à Dieu, menant peu à peu la fille à être elle-même et à entrer petit dans ce qu’elle cherche à devenir.
  • Instauré la Dignité et le respect de l’homme.

 

  • Changement de mode et de vie, les arracher totalement dans ce condition de travail (prostitution)
  • Les aides à s’en sortir de cette situation.

Aider les filles de prendre leur vie et de cheminer vers   son amélioration.

  • Leur apprendre les changements physiologique et psychologique au de la puberté afin d’éviter les problèmes liés à la sexualité rencontrés chez les jeunes.
  • La rappeler qu’elle est une personne qui a son plein droit et sa place dans sa famille, dans la vie sociale, Elle est aussi responsable de son avenir.

 

  • Donner leur place dans la société c’est-à dire réinsertion sociale, en leur donnant d’abord le sens de vivre en groupe
  • Les accompagnent jusqu’à ce qu’elles seront rétablies de leur situation, et les donner de travail jusqu’à ce qu’elles auront de possibilité d’autonomie.

 

LES FILLE RECRUTEES

Elles ont 13 à 16 ans. Le niveau d’études varie de la classe 10ème à la 3ème. D’après l’enquête et l’entretien, elle pratique la prostitution à cause de la pauvreté, et de vivre comme les autres(les habits, nourrit …).Elles ont fait un grand pas car elles veulent dépasser leur situations, elles veulent améliorer leur condition de vie. Elles ne veulent plus entendre parler de la prostitution.

En ce jour, 20 filles bénéficient de la formation donnée par l’association.

 

FONCTIONNEMENT

Dans la journée, les filles sont au centre pour la formation professionnelle en broderie, coupe couture et enseignement général. A midi et le soir, elles rentrent au foyer. Avec la maman, elles gèrent elles-mêmes leur vie au foyer. Elles ne viennent pas au centre le week-end. Toutes les semaines il y a une évaluation sur la vie. L’association fournit tout ce qui est frais de fonctionnement du foyer et de l’atelier ainsi que les frais de formation. Elle prend en charge également les soins des filles

Les jeunes filles

LES PERSONNELS ET ACCOMPAGNATEURS

 

Ils sont au nombre de 8, deux mamans, une monitrice en broderie, une monitrice en coupe et couture, une dame en enseignement générale, un gardien pour le foyer, un Père spirituel, deux sœurs (coordinatrice, gestionnaire).

 

 

PRINCIPES D’EDUCATION

Créer la confiance mutuelle. Considérer les jeunes comme une adulte capable de prendre en main sa vie. Donner place au dialogue. Discuter avec elle le choix de profession qu’elle opte pour gagner sa vie.

FORMATIONS DONNEES

Formation spirituelle : Même si nous ne distinguons pas de religion, nous donnons de la vie spirituelle avec nos jeunes. Il y a approfondissement de la foi, accompagnement personnel et du groupe.

 

Formation humaine : Le savoir vivre, EVA, la connaissance de soi.  La vie relationnelle et interpersonnelle.

Formation professionnelle : tout le monde se forme au centre en broderie – coupe couture. En deuxième temps, elles se forment à l’extérieur du centre comme apprentissage à la manipulation des machines industrielles (machiniste) avant de sortir l’association. Tout le monde apprend la cuisine et la pâtisserie avec la maman du foyer (Augustine), cours de danse, jardinage, repiquage de SRI.

Formation d’enseignement générale : Français, calcul, malgache, éveil scientifique (science de l’homme et des animaux,….)

Bénéficiaires actuelles :

Les 20 filles continuent leur formation.  Elles évoluent suivant le rythme de chacune mais aussi proportionnellement à leur situation de départ

–  une dizaine de filles sont actuellement capables de broderie bien faites.

– Cinq moyennes.

– Trois sont encore faibles.

ACTIVITES MENEES

Une fois que les filles sont formées en broderie, elles travaillent à leur propre compte sous la direction de l’association. (Elles sont tenues à rendre compte de leur argent, elles doivent obligatoirement déposer son argent à la caisse d’épargne) Elles reçoivent des commandes soit sur place soit de l’extérieur. Le centre leur fournit toutes les fournitures nécessaires.

Filles sorties :

2 filles (Lalaina et Hanitra) sont entrées dans le monde du travail :   l’une à l’Usine Cottonline et l’autre à l’usine Aquarelle.

Une fille (Valérine) est sortie pour se marier

         

Passage d’Alix

Alix nous a beaucoup aidées en donnant les cours de français à pousser les filles à s’exprimer davantage surtout à l’oral, des théâtres et des danses. Les filles sont très contentes, c’était une occasion d’ouverture. Elle était bien sympathique avec les filles.

 

Lors du passage du tremblement de terre qui s’était produit au mois de janvier, il y avait quelques détériorations aux foyers : murs lézardés mais on a déjà fini les réparations.

 

 

 

 

Foyer Elisabeth

Foyer Victoire

 

Nous avons fait une réhabilitation( peindre, une petite réparation) de notre bâtiment (Centre AFFD).

 

 

Actuellement, on ne peut pas bien vous communiquer dans l’immédiat, faute de l’insuffisance en énergie électrique.

Soeur Fégrine

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *