PV de l’assemblée Générale AFFD 2018

Assemblée générale

Association des femmes et filles en détresse

Le 2/06/2018. L’Ecorcerie. Ligugé.

 

Rapport moral.

François Pharamin ouvre l’assemblée générale en remerciant  Pierre et Nicole Boutaud pour leur hospitalité et leur engagement.

Rapport financier de M. Ublet, Expert-comptable  :

Les documents détaillant les comptes sont distribués  à l’assemblée.

Détail du  Bilan actif, bilan passif, compte de résultat.

Compte de résultat :

Produits : On constate une augmentation des produits + 19 000 euros (vente des marchandises en hausse, dons également) +produits financiers 73520 euros.

Charges : 55 249 euros en progression + 3287 euros achats de produits 3641, stock 3482 , fournitures de bureau + (tel, bureau, contrat d’entretien, carte bancaire, frais banque, frais postaux, etc … 7000 euros, subventions sur les deux sites 35 550 euros).

Excédent général de 18 000 euros.

Fanou GAREAU demande un compte-emploi ressource, ainsi que le taux frais administratifs en France par rapport au chiffre d’affaire global, ainsi que taux de versement aux deux centres par rapport au chiffre d’affaire. M. Hublet fait le calcul et donne 9 % : cela est supérieur par rapport aux autres associations. Cependant F. PHARAMIN explique que, en 2017, il a fallu acheter un ordinateur (1200 euros), que les bulletins ont été faits en couleur. De plus, il faut inclure cette année les honoraires de l’expert comptable (environ 2000 euros). Une fois déduites ces sommes cela fait un taux d’environ 6 %, ce qui est plus classique.

Pierre Boutaud pense que bulletin en couleur est beau, et nécessaire.

Les comptes sont approuvés à l’unanimité. Pour M HUBLET, des affinements sont nécessaires, notamment sur les justifications des dépenses sur place.

Relevé de décisions :

Commission vente : F. Pharamin stipule que des difficultés se sont fait jour, cela est  lié au manque de disponibilités des membres précédents. Bruno Verley reprend les rênes, et sera chargé des ventes.

Communication : Mise en place du bulletin en couleur. Son prix passe de 60 à 250 euros. Ce choix est dicté par la nécessité d’avoir un outil de communication plus agréable, qui ne donne pas une image d’une association « au rabais »

Pierre Boutaud fait remarquer que  les acheteurs ne sont  pas forcément des donateurs.

Fanou Garreau: Les bulletins étaient envoyés aux acheteurs des années précédentes.

Pierre BOUTAUD : Certains des donateurs n’ont plus de nouvelles de l’association, M et Mme Bruno. Ils sont près à nous accueillir pour une vente. Rendez vous est pris.

Site internet : Il est actif. Il est référencé sur Google. Il coûte 7 euros par mois.

Renouvellement des sources de financement : François Pharamin reste conscient de la nécessité de renouveler les sources de financement. La carnet d’adresse des Boutaud ne sera pas éternel.

Bilan du concert : 800 euros de bénéfice, c’est peu.

Le match de gala a été annulé, faute de joueurs.

Jacques Garreau rappelle la nécessité de prospecter du côté des entreprises. Pierre : le Rotary ? le Lion’s club, le Soroptimist, etc.

Etat des lieux de nos centres : La situation difficile à Antsirabe. Licenciement de Virginie (fautes professionnelles), séparation d’avec IDA pour la couture (en cours de remplacement).

Nicole Boutaud préconise de prendre contact avec l’école de couture d’Antsirabe pour trouver une remplaçante.

Les foyers d’Antsirabe sont en mauvais état. Nous sommes en  attente des devis de réparation afin de lancer les travaux.

Le travail d’insertion professionnelle a été délaissé. Il y a actuellement 11 filles dans le centre. Les autres sont sur le départ.

Etat de lieux de centres :

La comptabilité est satisfaisante.

4 filles sont en cours d’insertion (prises à l’essai dans une usine),

Nous avons initié un rapprochement avec l’OSCAPE.

Fianarantsoa : Une avocate fait le contrôle de gestion ; l’équipe stable, le centre bien tenu mais il n’y a pas d’eau courante, l’offre de formation structurante mais chère.

Bilan  de l’année : Bonnes ventes,  le concert organisé avec l’harmonie du CEP fut une première édition, en revanche, échec du match de gala, trois missions à Madagascar, renouvellement de l’accord de siège. Il ya volonté de payer un peu plus certains intervenants, mais pas assez d’heures à leur offrir.

Projets 2018 – 2019 :  Il faudra faire 4 ventes, et publier deux bulletins. Le prochain paraîtra en Octobre.

Il existe des marges de progrès : l’Insertion professionnelle, la détection des prostituées, améliorer la transparence sur la production des ateliers.

Fanou : Attention à ne pas mettre d’encart de souscription sur le bulletin, et de l’envoyer à ceux qui sont déjà donateurs.

Mettre un bulletin de don est une procédure habituelle pour les associations habituées à en recevoir.

Les candidatures pour le conseil d’administration sont recensées.

Jacques et Fanou se représentent, Bruno Verley se présente, Nicole Bouteau se représente.

Ces candidatures sont soumises au vote de l’assemblée générale.

Elles sont adoptées à l’unanimité.

Question : les « petits » dons, faut-il faire un reçu fiscal ? Non, en dessous de 20 euros pas de reçu. Attention cependant à ceux qui donnent 10 euros par mois toute l’année.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *