Rapport de mission de Roger

RAPPORT DE MISSION AOÜT 2018

 

 

CENTRE AFFD ANTSIRABE

 

Lors de mon séjour, je suis passé à deux reprises à Antsirabe où j’ai fait la connaissance de sœur Marie Berthine disponible,calme et efficace.

J’ai aussi rencontré nos pensionnaires et une maman Augustine(car il yen a 2). Tout le monde va bien.

Des filles qui ne se sont pas prostituées se présentent assez régulièrement avec leurs parents au centre,selon sœur Marie Berthine,pour que notre association les prennent en charge  ,mais elle refuse de les intégrer dans le groupe,et d’ailleurs je l’ai encouragée à œuvrer dans ce sens.

 

Les travaux de réhabilitation du deuxième foyer avancent bien, et j’ai rencontré toute l’équipe de l’entreprise sur place, lors de mon passage.

Première étape

2eme étape

3eme étape

Les tuiles ont été remplacées par des tôles car l’entreprise craignait que la charpente ne soit plus assez solide pour les supporter.

J’ai demandé à sœur Marie Berthine de nous présenter un devis pour repeindre l’intérieur du bâtiment à la fin des travaux.

 

La finition des clapiers attend un nouveau financement car il fallait d’abord rehausser le mur ,qui n’était pas compris dans le devis.

Sœur Marie Berthine présentera bientôt ce devis.

La procédure de recrutement d’un conseiller en insertion est au point mort. Trois personnes se sont présentées, mais aucune d’elles ne correspondait au profil. De plus il est apparu qu’un demi poste sur une structure aussi importante que l’OSCAPE serait largement insuffisant et que l’association AFFD risquait de ne pas s’y retrouver.

Sœur Fégrine nous a adressé une invitation pour ses derniers vœux,la cérémonie se déroulera à Morondava, avec toute l’équipe nous avons décidé d’envoyer une pensionnaire dont les frais de déplacement et de séjour seront à notre charge (AFFD),et une des 2 mamans dont les frais seront pris en charge par la solidarité de toute l’équipe (par le biais de cotisations).

 

 

 

CENTRE AFFD FIANARANTSOA

 

Je suis allé au centre à Ankofafa à plusieurs reprises où nous avons 30 filles réparties sur les 2 foyers avec 2 mamans .

Nous avons 5 filles en formation à « La Rizière »,que j’ai rencontrées lors d’un déjeuner sur  place.Elles s’épanouissent.

Chez Monsieur Marzio,nous en avons sept dont deux en troisième année et cinq en période d’essai.

Trois nouvelles jeunes filles ont été accueillies cette année au centre.

J’ai convoqué un par un Jocelyne,Rojosoa(l’économe) et Christian ( chauffeur) pour un entretien,et quelques jours plus tard Jocelyne,Rojosoa et moi avons échangé sur certains points de ma mission que notre Président m’a confiée. La rencontre était  intéressante. J’ai beaucoup insisté à ce que les comptes et les documents parviennent à Dominique(notre trésorière) avant le 15 du mois(selon la lettre de mission),en expliquant à toutes les deux l’importance de cette date pour Dominique.Elles ont compris et m’ont promis de faire un effort sur ce point.

Jocelyne et Rojosoa s’entendent bien, mais le seul souci c’est que Jocelyne ne veut pas garder des espèces avec elle ou au foyer(avec tous les risques) et maître Rojosoa est assez occupée(travail), mais elles font le maximum pour se voir au moins 2/mois.

 

Suite à un accident avec un poids lourd, la lunette arrière de la voiture devait être réparée.

La voiture est sortie du garage et j’ai adressé la copie de la facture déjà payée ainsi que le devis de la tôlerie au président.Elle roule bien et je l’ai utilisée une fois pour me rendre au rendez-vous avec le directeur de la banque BFV-SG.

A l’occasion du cinquantième anniversaire des assurances « NY HAVANA »,j’ai répondu à leur invitation et j’ai représenté notre association lors de la cérémonie.

Comme vous avez vu passer le devis des fosses du foyer de Fianar,celles-ci sont saturées,c’est une urgence absolue(curage et nettoyage: problème de santé et d’odeur). Par contre après ces travaux,il faut absolument que nous fassions construire de nouvelles fosses adaptées au nombre de personnes vivant régulièrement sur place,car sinon le problème va se reproduire dans quelques années

 

Enfin, en ce qui concerne l’accord de siège,j’en ai parlé à maître Rojosoa, mais nous(elle et moi) ne connaissons pas sœur Marie Antoinette,d’ailleurs j’ai posé la question,avant mon départ pour Mada, à notre Président mais je n’ai toujours pas la réponse,donc nous n’avons pas pu avancer sur ce point.Par contre, maître Rojosoa est prête à faire la démarche si nous lui fournissons au moins les coordonnées de sœur Marie Antoinette.

Ralaivoavy Roger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *